Communication numérique : les 5 erreurs à ne pas commettre

Communication numérique : Les 5 erreurs à ne pas commettre !

1. Traiter tous les réseaux sociaux de la même manière

Les réseaux sociaux ne sont pas tous pareils. Chacun a sa propre utilisation, son propre style, ses codes, ses cibles… Et les internautes n'attendent pas la même chose de Twitter et Facebook, par exemple.
Pourtant, certaines organisations n'ont pas conscience de cela et adaptent la même communication sur tous les médias sociaux. Cela provient, le plus souvent, d'un manque de temps ou de connaissance des spécificités propres à chaque média… Il est tout de même préférable d'analyser la manière dont les internautes interagissent et communiquent sur un réseau social afin d'adapter la communication et être ainsi plus pertinent.

2. Ne pas répondre aux commentaires, question, critiques

L'intérêt pour une structure d'être présente sur les réseaux sociaux est, entre autre, de pouvoir créer et développer des liens avec ses publics : l'échange est donc l'un des principes fondateurs des médias sociaux.
S'inscrire sur une multitude d'outils sans les entretenir peut, au contraire, nuire à l'image de l'organisation. En effet, en négligeant ses abonnés, une organisation peut donner l'impression d'avoir une faible estime d'eux. Si une structure est présente sur un réseau social, elle se doit d'alimenter son compte, le rendre vivant et échanger avec les internautes.
Fort de ce constat, Cultizer vous propose d'en prendre la charge de manière raisonnée avec votre équipe à travers des prestations de gestion de communauté!

3. Publicité trop intrusive

Quel internaute n'a jamais rencontré, lors d'une navigation sur Internet, une fenêtre publicitaire non désirée ou le lancement automatique d'un spot vidéo ? La publicité est aussi présente sur internet que dans d'autre médias ! Or, sur le net, certains formats publicitaires, trop intrusifs, vont gêner l'internaute. Il faut donc les choisir avec soin pour ne pas nuire à la navigation et détériorer ainsi l'image de l'organisation.
Certains formats, tels que la bannière, plus discrète et moins intrusive, sont tolérés par les internautes. La bannière publicitaire permet généralement une bonne visibilité sans déranger l'utilisateur. C'est un des formats les plus courants et conseillés.


4.Avoir un site trop chargé ou mal organisé

Aujourd'hui, avec l'utilisation d'Internet, on recherche un accès rapide et simple à l'information souhaitée. Un site avec une architecture trop lourde, comportant un trop grand nombre de pages ou ne permettant pas une navigation fluide et simplifiée, risque de décourager l'internaute. Pour éviter sa fuite, il faut surtout lui offrir un contenu clairement organisé qui facilite sa recherche d'information. De plus, un site responsif, c'est à dire automatiquement adaptable à tous les affichages (tablettes, smartphone, ordinateurs…) est le petit « plus » donnant ainsi l'accès au site pour tous, peu importe l'outil.


5. Négliger son référencement naturel

Sans référencement, votre site aura bien du mal à sortir de la masse. La plupart des internautes ne vont pas au-delà des deux premières pages de résultats sur un moteur de recherche. Si, par manque de travail sur le référencement naturel, également appelé SEO, (Search Engine Optimization), votre site n'apparait pas dans les premiers résultats d'un moteur de recherche tels que Google, il ne sera que faiblement visité par les internautes. Pour une meilleure visibilité, un travail concerté sur le référencement naturel est nécessaire !

L'équipe CultiZer est à l'écoute des opérateurs culturels soucieux de leur communication web : nous vous proposerons une solution adaptée à votre budget et à vos objectifs. 

Étiquettes: