Qu'est-ce qu'un Bêta-Test ?

Vous êtes-vous déjà retrouvé à entendre cette discussion ?

«Papa ! C'est quoi un bêta ?»
«Bah... C'est une personne bête !» Ce qui n'est pas faux, me direz-vous ...

Outre le fait qu'un «bêta» est, certes, une personne n'ayant pas une vigueur intellectuelle dite "normale", un «Bêta» est la phase que les développeurs adorent... à en rêver la nuit...

Une période où toutes les idées, les envies, les réponses aux questions prennent enfin forme efficacement sur un site Internet ou une plateforme numérique de nouvelle génération, par exemple...

Définissons ensemble ce qu'est un Bêta-Test, un Alpha-Test, un Bêta fermé, etc... si vous le voulez bien.

L'Alpha Test ou comment anticiper les problèmes majeurs ?

Ce genre de terminologie avec les lettres de l'alphabet grec est née avec l'avènement des technologies logicielles : le francophile parlera de «versionnage». Ce processus existe depuis bien longtemps puisqu'avant de lancer un produit sur le marché, des prototypes sont toujours mis en place dans cette même logique de produire le meilleur objet.

A l'origine, l'«Alpha-Test» désigne la première phase de tests dans le processus de développement d'un logiciel, d'un matériel informatique ou d'un site Internet. Cette phase de démarrage teste à peu près tout ce qui peut être testé : dans le cadre de la plateforme CultiZer, elle concernait la gestion des flux de données, les interfaces de rentrée de données et leur présentation sur les quatres outils développées.

On pourra comparer cette phase de tests au filage dans le spectacle vivant.

Ensuite, l'«Alpha» terminé, nous pouvons nous aventurer sur le terrain fertile mais néanmoins difficile du Bêta-Test.
Et il existe plusieurs types de Bêta...

Le bêta-Test ou la nécessité de la réalité

«Bêta», seconde lettre d'alphabet grec désigne également la phase d'essai la plus connue dans le développement du matériel. Des utilisateurs testent le produit désormais utilisable. Même si certaines fonctionnalités ne sont pas encore disponibles, le «Bêta-Test» a pour mission est d'être mis à l'épreuve du «monde réel».

Il existe deux types de confrontation à la réalité : la version «douce» qu'est le «Bêta-Test» fermé : par inscription ou par invitation, les «Bêta-testeurs» utilisent le produit normalement et font remonter sous forme de commentaires les problèmes qu'ils ont rencontré lors de l'utilisation.
Exemple de situation réelle :
«Oh ! Le vilain bug ! Je suis sur qu'ils ne l'ont pas vu venir celui-là !»

Dans ce genre de situation, nous sommes fiers de pouvoir compter sur les «Bêta-testeurs» qui, à l'image d'un explorateur farfouille le produit pour y trouver les problèmes de navigation ou de fonctionnalité.

Enfin, il existe la version «Bêta-Test» dite ouverte ou publique.

Elle s'inscrit dans le même processus que la précédente mais elle ne nécessite pas d'inscriptions ni d'invitations : Tout le monde est bienvenu. Cette version de test, autrement nommée «pré-version» est donc destinée à un large public et permet d'offrir un aperçu des outils bientôt développés.

Les Alpha et Bêta ainsi que les Bêta entre eux sont souvent complémentaires car ils situent différemment les problèmes divers et variés.

Ces phases de tests se révèlent aujourd'hui nécessaires dans le but d'optimiser les produits, de parer à toutes déconvenues mais surtout de produire un outil de qualité et en cohérence avec les attentes des utilisateurs.

Dans cette logique, CultiZer a ouvert publiquement «son» Bêta-Test le 29 avril 2013.

Futurs Cultinautes, nous nous invitons cordialement à utiliser ce nouvel outil d'information culturelle, dont le but est de vous permettre d'être informé efficacement de l'activité culturelle qui vous ressemble.